Équipe

La titulaire

Me Christine Morin

Christine Morin est professeure titulaire à la Faculté de droit de l'Université Laval et notaire émérite. Elle est également membre permanente du Centre Paul-André Crépeau de l'Université McGill et représentante du notariat québécois au sein de l'Union internationale du notariat latin (UINL).

La professeure Morin enseigne le droit civil, notamment le droit des personnes physiques, de la famille et des successions. Elle s'intéresse à la protection juridique des aînés et aux solidarités familiales. Elle est l'auteure de plusieurs articles portant sur ces sujets qui ont été publiés dans des revues scientifiques et des ouvrages collectifs, au Québec et à l'international. Elle s'est mérité le prix Minerve et le prix Henri Capitant pour l'ouvrage L'émergence des limites à la liberté de tester en droit québécois: Étude socio-juridique de la production du droit, publié aux Éditions Yvon Blais.

La professeure Morin a reçu une « Médaille d'honneur » de la Chambre des notaires du Québec pour souligner sa contribution en matière d'enseignement et de publication. Elle a aussi été récipiendaire du Maillet du corps professoral catégorie pédagogie « remis à un professeur(e) ou chargé(e) d'enseignement qui, par la qualité de son enseignement, son dévouement, son dynamisme et/ou sa maîtrise accrue de la matière, a contribué à l'enseignement facultaire de façon remarquable » en 2014 et en 2015.

Consulter le profil complet

Coordonnatrice et professionnelle de recherche à la Chaire

Me Katherine Champagne

Katherine Champagne a obtenu un baccalauréat en droit à l’Université Laval en 2013 et elle figure au Tableau d’honneur de la Faculté. Pendant ses études, elle a travaillé au sein d’une étude notariale et d’une institution financière. Elle a par la suite reçu une bourse d’accueil au Diplôme d’études supérieures spécialisées en droit notarial, qu’elle a complété en 2014. Elle est membre de la Chambre des notaires du Québec depuis mars 2015. Ayant un grand intérêt pour la recherche, elle s’est jointe à l’équipe de la Chaire Antoine-Turmel à l’automne 2015 et a complété une maîtrise en droit avec essai qui a pour titre « L’avènement des directives médicales anticipées : le testament biologique et le mandat de protection sont-ils toujours utiles ? » en 2016. Son essai a été publié dans la Revue du notariat. Me Champagne enseigne le droit des aînés au certificat en droit de la Faculté de droit de l’Université Laval et à l’Université du 3e âge de Québec.

Membres du Comité directeur

Sophie Éthier

Sophie Éthier, docteure en gérontologie, est professeure agrégée à l’École de service social de l’Université Laval depuis 2012 où elle enseigne un cours sur la maltraitance des aînés. Directrice du certificat en gérontologie, elle est également chercheure au CIUSSS de la Capitale-Nationale, Centre d'excellence sur le vieillissement de Québec (CEVQ). Elle s’intéresse depuis plus de 20 ans aux aidants dont le proche est atteint de la maladie d’Alzheimer. Elle est l’auteure du livre L’ABC de la maladie d’Alzheimer, guide pratique à l’intention des proches (1996, 2005). Elle a publié plusieurs articles scientifiques et présenté diverses communications dans le domaine de la proche aidance. Elle travaille plus particulièrement sur la question de l’expérience morale des aidants et est l’instigatrice du programme SEMA (Sensibilisation et Éducation à l’Expérience Morale des Aidants).

Consulter le profil complet

Mélanie Samson

Mélanie Samson est membre du Barreau du Québec depuis 2005 et professeure à la Faculté de droit de l’Université Laval depuis 2011. Depuis mars 2011, elle est également assesseure au Tribunal des droits de la personne du Québec. Ses principaux champs de recherche et d’enseignement sont la méthodologie juridique et les droits et libertés de la personne. Sa thèse de doctorat intitulée Les interactions de la Charte des droits et libertés de la personne avec le Code civil du Québec : une harmonie à concrétiser lui a valu le prix Minerve 2012 de même que le prix Henri Capitant 2012. Elle a été publiée aux Éditions Yvon Blais. Dans le cadre du projet de recherche portant sur la protection juridique des aînés contre l’exploitation financière, la professeure Samson analysera le potentiel de la Charte des droits et libertés de la personne en tant qu’outil de prévention et de réparation de l’exploitation financière des personnes âgées.

Consulter le profil complet

Chercheurs associés

Jean-Guy Belley

Jean-Guy Belley est professeur émérite de l’Université McGill et professeur invité à la Faculté de droit de l’Université de Montréal. Ses champs d’expertise sont la théorie générale du droit, la sociologie et l’analyse économique du droit, le droit des contrats et des obligations en droit civil et en common law. Dans le cadre du projet de recherche portant sur la protection juridique des personnes aînées contre l’exploitation financière, le professeur Belley axera ses recherches sur les aspects juridiques, économiques et sociaux des produits et services visant le financement de la retraite et la gestion de l’épargne-retraite, notamment les contrats de rente, de gestion fiduciaire des fonds de revenu viager, d’assurances… Il traitera également de l’encadrement juridique des gestionnaires de patrimoine.

Consulter le profil complet

Raymonde Crête

Raymonde Crête est avocate, professeure retraitée et directrice du Groupe de recherche en droit des services financiers à la Faculté de droit de l’Université Laval. Détentrice d'un doctorat de l'Université York de Toronto et d'une maîtrise de la Faculté de droit de l'Université Laval, la professeure Crête a développé une expertise reconnue dans les domaines du droit des sociétés, du droit des valeurs mobilières, du droit des services financiers et de la gouvernance des entreprises. De 2006 à 2009, elle a été Directrice du Centre d’études en droit économique (CÉDÉ). Depuis 2007, elle dirige un groupe de recherche sur l’encadrement juridique et organisationnel des services financiers. Ce programme de recherche a donné lieu à de nombreuses publications, notamment aux ouvrages suivants : 1) Courtiers et conseillers financiers – Encadrement des services de placement (Éditions Yvon Blais, 2011) ; 2) La réglementation des activités de conseil en placement – Le point de vue des professionnels (Éditions Yvon Blais, 2010) ; 3) La confiance au cœur de l’industrie des services financiers (Éditions Yvon Blais, 2009).

La professeure Crête est également coauteure de l'ouvrage intitulé Droit des sociétés par actions (3e édition, Éditions Thémis, 2011, avec Stéphane Rousseau). En 2013, elle a été nommée par le ministre des Finances et de l’Économie du Québec pour faire partie du Groupe de travail sur la protection des entreprises québécoises. En 2008-2009, la professeure Crête a fait partie du comité des experts créé par le ministère des Finances du Québec pour le conseiller sur les orientations et le contenu de la réforme du droit des sociétés par actions qui est entrée en vigueur au Québec en 2011. Depuis la création du Collège des administrateurs des sociétés en 2005, Raymonde Crête collabore à la formation sur la gouvernance offerte par cette institution.

Cinthia Duclos

Cinthia Duclos est professeure à la Faculté de droit de l’Université Laval depuis 2013 et avocate au Barreau du Québec depuis 2008. Après avoir obtenu un baccalauréat en droit et une maîtrise en administration des affaires (MBA) à l’Université Laval, Madame Duclos a travaillé au sein du cabinet Davies Ward Phillips & Vineberg comme étudiante, stagiaire puis avocate, œuvrant principalement en litige commercial. Elle termine actuellement ses études doctorales en droit des affaires et des services financiers sous la direction de la professeure Raymonde Crête à la Faculté de droit de l’Université Laval.

Consulter le profil complet

Patrick Forget

Patrick Forget est professeur à la Faculté de science politique et de droit de l’Université du Québec à Montréal depuis 2011. Il était auparavant professeur-chercheur en jurilinguistique à la Faculté de droit de l’Université de Moncton et au Centre de traduction et de terminologie juridiques. Entre 2009 et 2011, M. Forget a travaillé au projet de normalisation du vocabulaire français de common law. M. Forget a fait ses classes, comme jurilinguiste et civiliste, au Centre de recherche en droit privé et comparé du Québec (CRDPCQ), de l’Université McGill, auprès, notamment, du regretté professeur Paul-André Crépeau et du professeur Nicholas Kasirer (maintenant juge à la Cour d’appel). M. Forget a été le directeur adjoint du CRDPCQ de 2006-2007. M. Forget est co-auteur du Dictionnaire de droit privé – Les obligations / Private Law Dictionary – Obligations, publié aux Éditions Yvon Blais (2003). Son mémoire de maîtrise, portant sur l’action collective et le droit, a été publié chez Liber dans la collection Le droit aussi... (2005). À l’UQAM, M. Forget enseigne la responsabilité civile et la common law. Il est membre du Groupe de réflexion en droit privé.

Consulter le profil complet

Marie Annik Grégoire 

Marie Annik Grégoire est professeure agrégée à la Faculté de droit de l’Université de Montréal. Elle se spécialise en droit des personnes, des obligations et de la justice contractuelle et s’intéresse plus particulièrement à la situation contractuelle des personnes vulnérables.

La professeure Grégoire a publié divers textes portant sur la justice contractuelle, le droit des obligations et le droit des personnes, dont une étude empirique portant sur la légalité des baux en résidence pour personnes âgées. Elle collabore régulièrement avec divers médias et a prononcé de nombreuses conférences portant sur ses sujets de recherche. Dans le cadre de ses recherches, la professeure Grégoire s’associe aussi avec divers organismes de défense des droits de personnes vulnérables (personnes âgées, consommateurs, patients).

Depuis 2000, Me Grégoire a enseigné divers cours en droit civil, dont le droit de la famille, celui des personnes physiques, le droit des obligations et celui de divers contrats nommés (louage, entreprise et cautionnement). Après avoir obtenu son baccalauréat à l’Université de Montréal avec la plus haute distinction, soit la Médaille de la Faculté de droit pour avoir terminé première de sa promotion, Me Grégoire a pratiqué plusieurs années en litige civil et commercial dans divers cabinets de Montréal avant d’entamer sa carrière professorale. Elle est membre du Barreau du Québec.

Consulter le profil complet

Marc Lacoursière

Marc Lacoursière est professeur titulaire à la Faculté de droit de l’Université Laval depuis 2000. Ses champs d’intérêt sont le droit bancaire et le droit de la consommation. Il est membre du Barreau du Québec depuis 1993. Il est l’un des membres fondateurs du Centre d’études en droit économique (CÉDÉ) de la Faculté de droit de l’Université Laval, et il a été membre du bureau de direction du CÉDÉ de 2005 à 2009 et codirecteur en 2012-2013. Il a obtenu son doctorat en droit bancaire de l’Université York (Toronto). En 1998, il s’est vu décerner le Prix Minerve pour son mémoire de maîtrise,La sécurité juridique du crédit documentaire informatisé, publié aux Éditions Yvon Blais (1998). Le professeur Lacoursière est impliqué dans plusieurs projets de recherche subventionnés portant sur les banques, la protection des consommateurs et le commerce électronique. Outre les nombreux articles qu’il a publiés sur ces sujets, il est coauteur de la quatrième édition de l’ouvrage Droit bancaire (Nicole L’Heureux et Édith Fortin, Éditions Yvon Blais, 2004) et de la sixième édition de l’ouvrage Droit de la consommation (Nicole L’Heureux, 2011). Enfin, le professeur Lacoursière agit à titre de membre d’un comité de sélection du CRSH en vue de l’octroi de bourses d’études postdorales depuis 2011, et il est également membre du Comité d’éthique à la recherche de l’Université Laval depuis 2011.

Consulter le profil complet

Lucie Lauzière

Lucie Lauzière est avocate et professeure titulaire à la Faculté de droit de l’Université Laval. Elle est détentrice d’une maîtrise en linguistique et d’une maîtrise en droit public (rédaction des lois) de l’Université d’Ottawa. Elle est présidente du Comité directeur de la Chaire de rédaction juridique Louis-Philippe-Pigeon, créée en 2005 à la Faculté de droit de l’Université Laval. À l’automne 2011, la professeure Lauzière a fait un séjour de d’étude et de recherche au Centre d’étude, de technique et d’évaluation législatives (CETEL) rattaché à la Faculté de droit de l’Université de Genève.

Les champs d’expertise de la professeure Lucie Lauzière sont la méthodologie juridique, la rédaction juridique, la légistique, l’interprétation des lois, le droit disciplinaire et le droit professionnel. Elle axera ses recherches sur la protection juridique des aînés contre l’exploitation financière, plus précisément sur les obligations de confidentialité des personnes entourant les aînés et sur la notion de secret professionnel.

Consulter le profil complet

Frédéric Levesque 

Frédéric Levesque est professeur à la Faculté de droit de l’Université Laval depuis 2011. Il est titulaire d’un doctorat en droit de l’Université Montpellier 1 et de l’Université Laval. Sa thèse s’intéressait à L’obligation in solidum en droit privé québécois. Elle fut publiée en 2010 sous forme de monographie (Éditions Yvon Blais). Elle lui a valu le Prix Minerve 2009; la Médaille d’or de la Gouverneure générale du Canada, à titre de premier finissant pour l’ensemble des programmes de doctorat de l’Université Laval pour l’année 2009-2010; et le Prix du Concours juridique 2011 de la Fondation du Barreau du Québec dans la catégorie « Nouvel auteur ».

Le professeur Levesque appartient à un groupe restreint de professeurs de droit québécois qui enseignent les trois cours obligatoires de droit des obligations (contrat - responsabilité civile - exécution et extinction). Il a participé à la 11e édition de l’ouvrage Jurisprudence commentée sur les obligations (Wilson & Lafleur, 2013), à titre de collaborateur, et il a publié en 2014 à titre d’auteur unique une monographie intitulée Précis de droit québécois des obligations (Éditions Yvon Blais). Sa vision du droit des obligations s’éloigne de la pensée traditionnelle. Il intègre dans son enseignement et sa recherche, pour ne nommer que ces exemples, les règles relatives à la protection du consommateur, aux régimes étatiques d’indemnisation et de la Charte des droits et libertés de la personne. C’est dans cette perspective qu’il a été recruté par le Groupe de recherche en droit des services financiers, dans le cadre du projet portant sur l’exploitation financière des aînés, puis qu’il est devenu chercheur à la Chaire de recherche Antoine-Turmel sur la protection juridique des aînés.

Consulter le profil complet

Catherine Rossi

Catherine Rossi est professeure à l’école de service social et détentrice d’un Ph.D. en criminologie. Elle est également chercheur au Centre de recherche interdisciplinaire sur la violence familiale et la violence faite aux femmes (CRI-VIFF), chercheur au Centre international de criminologie comparée (CICC) et membre du Groupe de recherche en droit des services financiers (GRDSF) de la Faculté de droit de l'Université Laval.

Consulter le profil complet

Alexandre Stylios

Alexandre Stylios est professeur de droit criminel à la Faculté de droit de l’Université Laval. Diplômé de la Faculté de droit de l’Université de Paris II (France) et de la Faculté de droit de Cornell (ÉU), il est également détenteur d’un baccalauréat en droit (LL.B) de la Faculté de droit de l’Université de Montréal où il termine actuellement la rédaction d’une thèse de doctorat en droit de la preuve pénale. Il a exercé le métier d’avocat à Paris pendant près de 12 ans dans des cabinets internationaux en droit des affaires et plus spécifiquement en droit pénal des affaires (notamment en droit boursier). Il a participé à des projets de recherche sur la criminalité financière et en particulier sur la question du double aspect, réglementaire et criminel, de certains comportements frauduleux dans le domaine des valeurs mobilières.

Consulter le profil complet

Ivan Tchotourian

Ivan Tchotourian est professeur à la Faculté de droit de l’Université Laval et codirecteur du Centre de recherche en droit économique (CEDE). Il est titulaire d’un Master en droit et d’un doctorat en droit privé pour lequel il a reçu le prix de la Faculté de droit de l’Université Nancy 2 (2007). En 2006-2007, le professeur Tchotourian a effectué un stage postdoctoral d’une année à l’Université de Montréal dans le cadre d’une bourse Lavoisier (EGIDE) où il a travaillé sur la responsabilité sociale des entreprises cotées. Les champs d’expertise du professeur Tchotourian sont le droit des sociétés, la gouvernance d’entreprise, le droit des services financiers, le droit des affaires comparé, et la responsabilité sociale des entreprises et l’analyse économique du droit. En plus de participer régulièrement à des conférences internationales et d’apporter son expertise dans des instances nationales, le professeur Ivan Tchotourian a de nombreuses publications à son actif dans des revues prestigieuses en langue française et anglaise. Il a publié Vers une définition de l’affectio societatis lors de la constitution d’une société aux éditions LGDJ (Lextenso) dans la collection Bibliothèque de Droit Privé en 2011 (695 pages) et a assuré la direction scientifique de l’ouvrage collectif Company Law and CSR: New Legal and Economic Challenges qui paraîtra aux éditions Bruylant à l’automne 2013. Le professeur Tchotourian enseigne le droit de la gouvernance des entreprises et le droit des sociétés. Membre associé de plusieurs centres de recherche, il est aussi administrateurs et membres de plusieurs associations universitaires nationales et internationales (Association Internationale de Droit Économique, Fonds pour la Recherche sur la Doctrine de l'Entreprise…). Le professeur Tchotourian travaille avec le professeur Alexandre Stylios sur la criminalité financière lato sensu, sur la pénalisation de l’exploitation financière des ainés et sur les apports d’une analyse économique du droit. Il mène ses recherches dans une perspective comparée. Le professeur Tchotourian a été le directeur exécutif du 81ème congrès de l’ACFAS :L’exploitation financière des personnes aînées : prévention, résolution et sanction.

Consulter le profil complet

Étudiants chercheurs

Stagiaire postdoctorat

Johanne Clouet, LL.B., LL.M., LL.D.

Johanne Clouet a obtenu son baccalauréat en droit de l’Université de Montréal en 2005. Elle a par la suite  entrepris des études de maîtrise à la Faculté de droit de l’Université McGill où elle a obtenu son diplôme en 2008 avec les honneurs du doyen. Titulaire d’un doctorat en droit réalisé à l’Université de Montréal en 2015 qui a été financé par le Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (mention d’excellence), son parcours académique a été nourri de diverses expériences d’enseignement, de publications, de communications, de formations à l’étranger et d’implications sociales. Bientôt membre de la Chambre des notaires du Québec, elle s’est jointe à l’équipe de la Chaire Antoine-Turmel à l’hiver 2017 à titre de stagiaire postdoctoral. Ses recherches porteront sur la protection juridique des aînés à travers la Charte des droits et libertés de la personne et les directives anticipées en matière de soins de santé.

Étudiant(e)s aux cycles supérieurs

Richard Barbe, LL.B., LL.M, LL.D. (en cours)

Marie-Pascale Boudreault, LL.B., DDN, LL.M.

Katherine Champagne, LL.B., DDN, LL.M. (voir coordonnatrice de la Chaire)

Marie-Hélène Dufour, LL.B., LL.M., LL.D. (en cours)

Marie-Hélène Dufour est candidate au doctorat en droit à l’Université Laval et boursière du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH). Dans le cadre de ses recherches actuelles, elle s’intéresse aux règles de droit civil régissant les contrats d’entreprise de construction et à leur application dans un contexte de grands chantiers. Elle a auparavant complété une maîtrise en droit (LL.M.) de la London School of Economics and Political Science. Elle est membre du Barreau du Québec depuis 2005 et agit comme avocate conseil en droit de la construction et des infrastructures auprès du cabinet Dentons Canada.

Marie-Hélène Dufour a participé, en tant qu’auxiliaire de recherche, au projet portant sur la protection juridique des personnes aînées contre l’exploitation financière du Groupe de recherche en droit des services financiers et est maintenant chercheuse associée de la Chaire de recherche Antoine-Turmel sur la protection juridique des aînés. Ses recherches ont notamment porté sur l’arrimage entre le droit au secret professionnel et le droit de toute personne aînée à la protection contre toute forme d’exploitation.

Jennifer Grenier, LL.B. (sciences sociales), LL.M. (sociologie)

Jennifer Grenier est étudiante à la maîtrise en sociologie à l'Université Laval et est rattachée au Centre de recherche interdisciplinaire sur les violences intrafamiliales et faites aux femmes (CRI-VIFF) depuis 2013 et au Groupe de recherche en droit des services financiers (GRDSF) depuis 2014. Elle est également assistante d'enseignement. Elle a obtenu un baccalauréat en sciences sociales, criminologie et sociologie à l'Université d'Ottawa en 2011. Elle est spécialisée en recherche empirique qualitative et a, depuis 2013, pris part à trois recherches subventionnées, dont une pour laquelle elle a été la coordonnatrice. Son domaine de recherche porte de manière générale sur l'accès au droit et à la justice, les personnes vulnérables (dont les aînés), ainsi que sur les modes alternatifs et les modes d'intervention en situation de conflits. Elle est trésorière du Conseil d'administration de l'organisme l'Interface (ville de Lévis), où elle est également médiatrice citoyenne depuis 2012.

Caroline Lepage, LL.B., LL.M. notariat (en cours)

Marie-Josée Normand-Heisler, LL.B., LL.M., LL.D. (en cours)

Louis Turgeon-Dorion, LL.B., LL.M., LL.D. (en cours)

Étudiant(e)s au premier cycle

Marianne Bédard, LL.B. (en cours)

Alexandre Lefebvre, LL.B. (en cours)

Myriam Sahi, B., Sc. (Université McGill), LL. B. (en cours, Université Laval)

Erin Sandberg, LL.B. (en cours)

Simon-Pierre Veilleux, LL.B.

Professionnelles de recherche

Stéphanie Boutin, LL.B., LL.M.